Le Square

Au Théâtre du Lucernaire, Salle Rouge
Du 09/09/20 au 08/11/20 2020 - Du Mardi au Samedi à 21h et le Dimanche à 18h.


Un après midi, dans un square, une bonne à tout faire et un voyageur de commerce commencent à discuter. Tout semble les opposer, elle est jeune et pleine d’espoir, notamment l’espoir de se marier, tandis qu’il est d’un âge bien plus avancé, et n’espère plus grand chose. Cependant, malgré leurs différences, à l’écoute l’un de l’autre, une véritable rencontre a lieu entre ces deux êtres singuliers, ces deux solitudes dont les chemins étaient peut-être finalement faits pour se croiser.

Texte - Marguerite Duras
Interprétation - Mélanie Bernier et Dominique Pinon
Adaptation et mise en scène - Bertrand Marcos
Lumières - Patrick Clitus
Scénographie - Jean Haas
Costumes - Marion Xardel
Création Sonore - Stéphanie Gibert
Production - antisthène
Presse - Alain Ichou
Diffusion - Adeline Delterme

Presse

"Le texte, avec ses mots simples, est étrange et passionnant. Bertrand Marcos, qui a dirigé Fanny Ardant dans "Hiroshima mon amour "et "La Passion suspendue", dessine ici une très belle mise en scène, fondée sur le silence, les déplacements et un jeu à la fois doux et brisé. Mélanie Bernier se fond admirablement dans une personnalité apparemment éteinte et qui possède pourtant sa lumière. Dominique Pinon, qu’on n’attendait pas dans ce répertoire, met à nu un trouble profond, une façon magnifique d’être en même temps ouvert et refermé, expansif et secret. Ce spectacle de deux solitudes qui se frôlent, s’attirent, se plaisent et échouent à dépasser leur malheur est d’une sensibilité merveilleusement éclairante. Un moment qui fait date dans l’interprétation des pièces de Marguerite Duras."

Gilles Costaz, 16/03/2020, Web Théâtre


La mise en scène de Marcos trace parfaitement le cheminement parallèle de chacun et s’appuie sur le talent intériorisé de deux excellents acteurs.
Dominique Pinon, que l’on a plus souvent vu dans les rôles de mauvais garçon, incarne étonnamment un homme blessé, sur une ligne brisée où le ton s’adoucit ou se  passionne selon les notes musicales du texte. Mélanie Bernier, le plus souvent immobile, donne une lumière de grande interprète à cet ensemble de petits secrets qui forment un être et qui, dans leur apparente insignifiance, lui donnent sa noblesse. 
Ce tandem délivre, dans une relation lointaine et proche, un haut duo durassien.

Gilles Costaz, mars 2020, L'Avant Scène Théâtre



"De cette parole si simple écrite par Marguerite Duras surgissent des instants d’une humanité magique, de ces portraits presque ordinaires, une belle foi en l’espérance. Oui décidément un très beau moment de théâtre."

Isabelle Fauvel, 16/03/2020, Les soirées de Paris



 "Chaque fois qu’elle [Marguerite Duras] resta dans la simplicité du récit, de la vie des gens, de l’émotion à fleur de peau, elle écrivit des chefs-d’œuvre. Ainsi, au théâtre, de La Musica deuxième ou bien de ce Square. Deux êtres humains, deux destins, deux petites vies avec de grandes émotions derrière les mots.

 Christophe Barbier,  06/03/2020,  "L'écharpe Rouge" / L'express