Paulina

Du 6 au 30 janvier 2019, les lundis, mardis et mercredis à 21h et les dimanches à 20h à la Manufacture des Abbesses

Parfois drôle souvent tragique, ce seule en scène nous parle de notre propre violence et nous emmène au coeur de la barbarie, de la solitude et du désamour.

Spectacle sur un texte adapté de « La  maison  de  la  force »  d’Angélica Liddell

Paulina Elizabeth Luján Morales avait 16 ans,  elle  était  mexicaine.  Le  12  mars  2008  elle est  enlevée,  violée  et  assassinée  dans  l’état  de  Chihuahua,  à  la  frontière  entre  le Mexique  et  les  Etats-Unis.


Paulina est l’une des victimes du féminicide mexicain. Des femmes tuées parce  qu’elles sont des femmes. Des milliers de femmes assassinées dans la violence  la plus extrême et en toute impunité.

C’est  sa  voix  qui  nous  guide  à  travers  ce  solo.

Son  témoignage  se  transforme  en  un  voyage  dans  le  monde  de  la  violence  physique  et psychologique.  Celle  de  la  société  mexicaine,  mais  aussi  notre  propre  violence,  celle qui  nous  affecte  et  nous  touche.

Spectacle créé au Laboratorio Teatro de Barcelone sous la direction de Jessica Walker, le 25 octobre 2014.
En septembre 2017, il reçoit le 1er Prix du Festival Les Floréales Théâtrales au Théâtre de Ménilmontant.

Pendant 2 ans, ce spectacle a d’abord été joué en langue espagnole.
Depuis février 2017, il se joue également en français.

Le spectacle a été produit par la compagnie La Volada de 2016 à 2018.
La production déléguée est reprise par antisthène à partir de janvier 2019.


Mise  en  scène : Jessica Walker
Jeu : Clémence Caillouel
Photographies : Ulises Fontana
texte: Angélica Liddell, Prix national de littérature dramatique, Espagne, 2012.
traduction:  Christilla Vasserot 

édition: Les Solitaires Intempestifs
adaptation: Jessica Walker et Clémence Caillouel
production: antisthène

Crédit Photos: Karim C - Janvier 2019

Découvrez le teaser

Crédits photo Ulises Fontana - 2017

(c) Ulises Fontana
(c) Ozren Majeric
(c) Ulises Fontana
(c) Belen de Benito